Les Roms de l’A 86 seront expulsés

Publié le par resistance-roms.over-blog.com

CHOISY-LE-ROI

Les Roms de l’A 86 seront expulsés

Sans surprise, l’expulsion du camp de Roms, à Choisy-le-Roi, a été décidée hier par le tribunal de Créteil. Trente-cinq familles y vivent depuis maintenant six mois.

 
 
QUENTIN DESCAMPS | 06.08.2010, 07h00

« Pouvons-nous rester sur ce terrain un an de plus? » demande Alex, un Rom d’une trentaine d’années, à Aude Léveillé, une bénévole du collectif Romeurope 94. Cette militante, qui se bat pour l’insertion des Roms dans le Val-de-Marne, est venue, hier, annoncer à une soixantaine de Roms leur expulsion prochaine du terrain de Choisy-le-Roi, où ils sont installés depuis six mois.

La décision a été prononcée hier après-midi par le tribunal de grande instance de Créteil.
L’expulsion, ces Roms y sont habitués. La majorité d’entre eux a déjà sillonné l’Ile-de- et n’est pas surprise par le jugement. Ce qui inquiète ces habitants, c’est le temps qui leur reste avant que la police arrive. Probablement quelques jours. Les trente-cinq familles, la plupart venues de la région de Timisoara en Roumanie, sont installées sous l’A 86, dans des caravanes et quelques cabanes. Les conditions de vie y sont très précaires. Sous l’autoroute, les vingt-quatre enfants du camp subissent toute la journée un fort courant d’air froid, et le bruit des voitures qui passent à pleine vitesse au-dessus de leur est assourdissant. « Mes cinq petits-enfants en bas âge ont des problèmes respiratoires, déplore Angelica, une Rom arrivée en il y a plus de dix ans. Mais nous sommes mieux ici qu’en Roumanie. Nous avons d’ailleurs fait une demande pour scolariser les enfants à l’école de la ville. » Dans ce camp, Alex peste contre Nicolas Sarkozy et les dernières déclarations du gouvernement. « Il nous considère comme des sous-hommes. Nous voulons juste du travail et des papiers. » Sa voisine qui, pour faire vivre sa famille, fait des heures de ménage, suit avec angoisse l’actualité : « On voit bien à la télévision que le président n’accepte même pas de nous donner une chance. Mais nous sommes des Européens et non des voleurs. Pourquoi nous met-il tous dans le même panier ? » La colère laisse vite place à la fatalité, certains Roms envisagent déjà de s’installer sur un autre terrain situé à quelques mètres.

 

 

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/les-roms-de-l-a-86-seront-expulses-06-08-2010-1023339.php

Commenter cet article