La Halde n'est "pas choquée de l'application de la loi" aux Roms

Publié le par resistance-roms.over-blog.com

 

PARIS (Reuters) - La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) a déclaré jeudi ne pas être "choquée par l'application de la loi" en France pour la reconduite des Roms aux frontières.

La politique menée par le gouvernement à l'égard des Roms fait grincer des dents dans l'opposition comme dans la majorité et a suscité l'émoi d'une partie de la hiérarchie catholique.

Le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner a confié avoir songé à démissionner et son collègue de la Défense, Hervé Morin, a exprimé ses réserves.

Pour la présidente de la Halde, Jeannette Bougrab, "il y a une législation sur le droit de l'entrée et du séjour en France. Il y a des règles et ces règles doivent être respectées".

"L'application de la loi ne me choque pas", a indiqué sur RTL l'ancienne candidate UMP dans le XVIIIe arrondissement de Paris aux législatives de 2007.

"Quand elle est faite contrairement aux règles de droit national ou de droit européen, nous avons des juridictions qui annulent ces reconduites à la frontière", a-t-elle ajouté.

Jeannette Bougrab s'est dite "rassurée", estimant que les décisions qui sont prises "sont contrôlées par une justice indépendante et, vous l'avez vu ces derniers jours, la justice des tribunaux a rendu aussi des décisions d'annulation".

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, et le ministre de l'Immigration, Eric Besson, ont déclaré que près de 1.000 Roumains et Bulgares avaient regagné leur pays depuis fin juillet.

Nicolas Sarkozy a demandé le 28 juillet dernier au gouvernement d'accélérer les démantèlements de campements illégaux en France, dont une partie sont occupés par des Roms originaires de Roumanie et de Bulgarie.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

 

http://www.lepoint.fr/la-halde-n-est-pas-choquee-de-l-application-de-la-loi-aux-roms-02-09-2010-1231717_19.php

Commenter cet article