Gens du voyage: un terrain prévu en Région bruxelloise

Publié le par resistance-roms.over-blog.com

Gens du voyage: un terrain prévu en Région bruxelloise

Le premier terrain accessible aux gens du voyage dans la Région bruxelloise est prévu pour le printemps 2011 à Haren, indique La Libre Belgique. Par ailleurs, les familles installées à Dour pourront y rester plus longtemps : elles ont scrupuleusement respecté les conditions imposées par la commune.

Gens du voyage: un terrain prévu en Région bruxelloise
Des familles gitanes à Dour

Les familles gitanes qui se sont installées à Dour pourront y rester plus longtemps que prévu, à savoir, jusqu’à dimanche prochain. L’autorisation a été donnée par le bourgmestre de la ville, suite à un rapport positif quant à la présence des gens du voyage sur le territoire de la commune. En effet, les conditions imposées ont été respectées. Comme l’explique Paul Van Den Dorp, médiateur communal auprès des gens du voyage, les conditions à respecter étaient variées : "Les nuisances, l’hygiène sur le site, la propreté, le fait d’acheter les sacs communaux pour les poubelles, la tranquillité autour du site, pas de va-et-vient, etc. Par ailleurs, un service médical est venu voir si les enfants étaient bien vaccinés. Comme les conditions ont été respectées, le camp a été prolongé", a-t-il expliqué au micro d’Antonio Solimando.

 

Une cohabitation sereine

La cohabitation entre les gens du voyage et les citoyens se passe bien. Paul Antoine a rejoint le camp avec son mobile home : "Ils ont payé une grosse somme d’argent pour les sacs poubelles. On voit une chose : il n’y a pas d’ennui avec ces gaillards", dit-il. Lisez l'article complet.

 

Un camp permanent à Bruxelles

Par ailleurs, un terrain accessible aux gens du voyage est prévu pour le printemps 2011 à Haren, en région bruxelloise. Le terrain doit encore être équipé en eau, gaz et électricité. Les travaux devraient débuter pour le mois d'octobre prochain. La ville de Bruxelles a déboursé 800.000 euros pour ce projet. Le terrain pourra accueillir 25 caravanes maximum. Ces derniers temps, les gens du voyage s'arrêtaient sur un terrain de Neder-over-Heembeek. A défaut de tout emplacement officiel, cette occupation était illégale. Il n'y avait pas encore de terrain permanent pour les gens du voyage dans la capitale, précise la Libre Belgique.

 

http://www.rtlinfo.be/info/belgique/societe/728236/gens-du-voyage-un-terrain-prevu-en-region-bruxelloise

Commenter cet article