Gens du voyage : « Quimper est une bonne ville »

Publié le par resistance-roms.over-blog.com

Ouest-France / Bretagne / Quimper / A la une de Quimper

Quimper

Gens du voyage : « Quimper est une bonne ville »

lundi 02 août 2010

Ils sont souvent plus nombreux que les places proposées dans les quatre aires d'accueil de Quimper communauté. Mais malgré quelques frictions, les gens du voyage installés ici se sentent chez eux.

Quelques caravanes sur du béton. Le soleil tape. L'aire d'accueil des gens du voyage de Saint-Denis est presque vide. La pelouse du stade derrière, par contre, est blindée. Une soixantaine de caravanes ont forcé l'entrée il y a deux mois. Un ancien va bientôt mourir. L'ambiance est paisible, mais la communauté est inquiète. Méfiante aussi. La plupart rechignent à commenter les récentes déclarations du président Nicolas Sarkozy, accusant les gens du voyage et les Roms de « poser problème ».

« Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac, faire un noeud et le jeter à l'eau », analyse Denise. Cette blonde évangéliste déplace sa caravane dans Quimper depuis plusieurs années. Surtout, ne veut pas se sédentariser. Et si elle n'hésite pas à « forcer » l'entrée d'un endroit pour se poser, « jamais elle ne volerait un chewing-gum. Les gens du voyage, c'est comme les sédentaires. Il y a des bons et des mauvais ».

« Ils se sentent quimpérois »

La ville a construit quatre aires d'accueil. L'hiver, elles sont remplies. Avec le soleil de cet été, c'est plutôt les espaces verts et ombragés qui ont la préférence des voyageurs. Même s'ils ne sont pas légaux. « On est comme le béton, nous. On fond. » Il y a de toute façon trop de caravanes pour les recevoir toutes.

« Aujourd'hui, sur Quimper, il n'y a pas de terrain adapté pour les grands rassemblements, reconnaît Laurence Vignon, la vice-présidente du CCAS. On travaille à ça. Mais ce n'est pas évident. Ça a un coût. » Le CCAS, se basant sur un récent rapport interne, réfléchit par ailleurs à proposer des terrains de semi-sédentarisation, avec des structures en dur. « On a été très étonné de constater que les trois-quarts de cette population se sentent Quimpérois, reprend Laurence Vignon. Ils sont tout à fait insérés. Il n'y a pas de soucis majeurs de toute façon. »

Si des frictions existent entre les nomades et la municipalité, c'est souvent lié à ce problème de terrain. « C'est une bonne ville, renchérit Sophie, qui a passé 20 de ses 38 années à Quimper. On est bien toléré. Même les gens d'ici sont corrects. » Ce qui ne l'empêche pas de trouver que « les gens du voyage ont le dos large ».

 

Émeraude ZORER

 

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Gens-du-voyage-Quimper-est-une-bonne-ville-_-1463779------29232-aud_actu.Htm

Commenter cet article